Lévothyrox-nouvelle formulation-www.pressemedicale.com
France- Trois cent soixante-cinq plaintes ont été déposées à ce jour par des utilisateurs du Lévothyrox dans le cadre de l'enquête sur la nouvelle formule de ce médicament, a indiqué mardi à l'AFP le procureur de la République de Marseille. La nouvelle formule du Lévothyrox fabriqué par le laboratoire allemand Merck, fait l'objet de centaines de plaintes concernant des effets secondaires lourds (crampes, maux de tête, vertiges, perte de cheveux...), d’ailleurs la ministre de la Santé Agnès Buzyn a fait état de 9.000 signalements d'effets indésirables de la part de patients prenant du Lévothyrox, le rapport de pharmacovigilance, quant à lui, indique 14 633 effets secondaires signalés. Par ailleurs, une perquisition a eu lieu ce mardi au siège de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) en Seine-Saint-Denis, dans le cadre de cette enquête confiée au pôle de santé publique du tribunal de grande instance de Marseille. Cette perquisition est "conduite par le magistrat à la tête de la section du pôle santé publique du parquet de Marseille" avec le soutien des gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp), a précisé à l'AFP le procureur de Marseille Xavier Tarabeux. Il s'agit de la deuxième perquisition dans cette affaire, après celle réalisée le 3 octobre au siège de Merck à Lyon, lors de laquelle des boites de médicaments et des documents avaient été saisis. Pour rappel, cette nouvelle formule de Lévothyrox a été réclamée en 2012 par l'ANSM, qui évalue les risques sanitaires présentés par les médicaments, afin de rendre le produit plus stable. L'Agence est donc l'objet de critiques de la part des patients qui souffrent de ces effets secondaires parfois graves. LPM.
TSH
0 Commentaires
Le 17 oct 2017 par La Presse Médicale

Lire aussi...