MSPRH
 
Alger - La direction générale des services de santé (DGSS) du ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière vient d’instruire tous les directeurs de santé des wilayas (DSP) de prendre toutes les mesures nécessaires à l’effet d’instaurer la garde médicale dans le secteur privé. La DGSS, dans une instruction portant le N° 5 et datée le 05 août 2017, rappelle l’obligation du service de garde pour tout praticien que ce soit dans le secteur public ou dans le secteur privé. Sont donc concernés les structures relevant du secteur privé : cabinets de consultations et de soins médicaux, dentaires, des laboratoires d’analyses médicales, de radiologie, différents établissements de jour privés (centres de diagnostic, cliniques de chirurgie dentaire, centre d’ophtalmologie, d’ORL, de cardiologie, etc. L’établissement hospitalier privé (EHP) se doit aussi de participer au service de garde et ce conformément à la réglementation en vigueur. L’instruction précise aussi les modalités d’application de la garde médicale qui prend la forme d’une permanence au cabinet du praticien qui l’assure de 16 heures jusqu’au lendemain 08 heures pour les jours ouvrables, de 08 heurs du matin à 20 heures et de 20 heures à 08 heurs du matin pour les jours fériés et les week end. Pour ce qui est des listes de gardes nominatives, elles devront être établies par les DSP avant le 20 de chaque mois pour le mois suivant. Compte tenu de la saison estivale, la garde devra débuter au plus tard le 10 août 2017.
Les listes de garde doivent être élaborées par circonscription pour les praticiens généralistes et chirurgiens-dentistes, et par spécialités pour les spécialistes.
Ce qui est mentionné dans cette instruction c’est que les listes de garde doivent être portées à la connaissance des citoyens par différents canaux. Pour ce qui des remplacements, il appartient au DSP de les prévoir en cas de défection. Des sanctions seront prises telles que prévues par la loi. Selon toujours cette instruction, sont dispensés du service de garde dans leurs cabinets respectifs les praticiens exerçant à titre privé qui participent activement aux gardes médicales dans les structures de santé publiques notamment les gynécologues. Pour les EHP le service de garde doit être assuré 24h/24h.
DSP
ORL
CHU
EPH
0 Commentaires
Le 7 aoû 2017 par Dr A. Salah Laouar

Lire aussi...

Prochains événements