saib_tarik-cac de Sétif- www.pressemedicale.com
Vous venez de réaliser la première intervention chirurgicale carcinologique du sein en ambulatoire. En quoi consiste ce concept ?
Pr Tarik Saib. L’intervention que je viens d’effectuer au centre de lutte contre le cancer (CLCC) de Sétif, ce lundi 9 octobre 2017, concerne une femme âgée de 50 ans qui présente un cancer du sein. L’intervention a consisté en une mastectomie partielle avec curage ganglionnaire axillaire homolatéral. Elle a été admise le jour de l’intervention à 8h00 du matin et a quitté l’hôpital le jour même à 18h00, la durée opératoire était de 90 minutes. C’est le concept même de la chirurgie ambulatoire où le malade ne passe aucune nuitée à l’hôpital et le séjour ne dépasse guerre les 12 heures. Le stress de l’équipe soignante notamment du chirurgien est transmis en quelque sorte au malade : ce n’est pas la chirurgie qui est ambulatoire, mais c’est le malade qui est ambulant et maitre de sa réhabilitation post opératoire précoce.
Quelle est la place de la chirurgie carcinologique au sein du service que vous dirigez ?
Depuis l’inauguration du service de chirurgie carcinologique du CLCC de Sétif par monsieur le ministre de la Santé, le 4 février 2017, mon équipe et moi, nous avons opéré près de 550 malades atteints de cancers du tube digestif : de l’œsophage jusqu’au rectum, les cancers hépato-bilio-pancréatiques, les tumeurs endocriniennes, les cancers du sein, de l’utérus et de l’ovaire. Les cancers occupent à eux seuls 25% de notre activité opératoire traduisant parfaitement la haute incidence de ce type de cancer dans notre pays.
Quelles sont les conditions qui doivent être réunies pour réaliser une chirurgie ambulatoire carcinologique ?
La chirurgie ambulatoire doit cibler d’abord des patients jeunes, sans comorbidités, présentant un cancer non avancé et consentants du projet thérapeutique et l’entourage immédiat doit être informé. Le patient doit résider à moins de 30 minutes de la structure hospitalière et constamment joignable par téléphone. L’équipe soignante doit être en mesure de contacter l’opéré et sa famille le soir et le lendemain de l’intervention. Une équipe soignante doit se déplacer le lendemain de l’intervention au domicile du patient pour s’enquérir des suites opératoires : le concept de la chirurgie ambulatoire s’appuie sur un système organisationnel efficace et une coordination entre l’administration de l’hôpital, l’équipe soignante et le patient et sa famille.
Quels sont les avantages de la chirurgie ambulatoire du sein ?
La patiente, grâce au programme de réhabilitation post opératoire précoce, est très rapidement autonome et réinsérée sur le plan socioprofessionnel dans la semaine qui suit l’intervention chirurgicale, la patiente porteuse d’un cancer du sein, qui est un véritable problème de santé publique dans le monde et en Algérie, en sachant qu’elle va regagner son domicile le jour même, dédramatise la situation et donc elle sera dans un état psychologique satisfaisant. Enfin, à l’heure actuelle où le monde vit une crise économique sans précédent, le bénéfice en matière d’économie de santé est certain.
Quels sont vos projets par rapport à cette nouvelle approche ?
Nous comptons intégrer la chirurgie carcinologique ambulatoire du cancer du sein d’une manière usuelle au sein de notre structure dans une optique d’acquérir une expertise en la matière, expertise qui va nous permettre d’élargir cette activité à d’autres pathologies cancéreuses. LPM
0 Commentaires
Le 12 oct 2017 par La Presse Médicale

Lire aussi...