Kamel Bouzid SAOM

LPM. Le président de la Société Algérienne d’Oncologie Médicale et chef de service d’oncologie médicale au Centre Pierre et Marie-Curie (Alger), le Pr Kamel Bouzid, s’exprimant lors des 2es Journées de Formations Continue en Cancérologie organisées ce dimanche à Tizi Ouzou par la Société Algérienne de Formation continue en Cancérologie (SAFCC), a rappelé que le diagnostic et la prise en charge précoce du cancer du sein permet d’avoir un traitement curatif de la maladie ce qui évite la mutilation (ablation du sein), mais aussi de réduire le coût de la prise en charge thérapeutique d’un cas au stade avancé de la maladie, voire métastatique. «La prise en charge d’un cas de cancer diagnostiqué tardivement est évaluée à plus de 10 millions de DA par an contre 600 000 DA pour un cancer du sein pris en charge juste après son apparition c’est à dire au stade précoce de la maladie», a-t-il dit.

0 Commentaires
Le 11 fév 2019 par A.S.L.

Lire aussi...