Dr BABAHAMED Nawel-Pierre Fabre-pressemédicale
 
Juste après la réunion régionale tenue à Constantine dans le cadre du projet Teen’act, Dr BABAHAMED Nawel, Directrice Générale des laboratoires Pierre Fabre Algérie, que nous avons rencontré à Alger, a bien voulu nous accorder cet entretien.
La Presse Médicale : Pouvez-vous nous parler des actions institutionnelles que les laboratoires Pierre développent en Algérie ?
Dr BABAHAMED Nawel : Les laboratoires Pierre Fabre sont très actifs en Algérie où tout un programme est développé touchant plusieurs domaines. Dans le domaine de l’urologie, nous avons organisé, les 10 et 11 décembre 2017, les premiers ateliers chirurgicaux d’urologie, qui consistaient à proposer une technique chirurgicale par un expert à des urologues algériens pour opérer les vessies neurologiques. Dans ce cadre, des interventions d’agrandissement de vessie chez des patients souffrant de spina bifida ou de traumatismes médullaires ont été menées, en présence de l’expert en l’occurrence Dr Véronique PHE et de son staff du service d’urologie de l’hôpital Pitié-Salpêtrière à Paris, avec une retransmission vidéo instantanée du bloc opératoire vers la salle d’étude, pour partager ces interventions avec l’ensemble des équipes. Toujours en 2017, dans le cadre du programme Webcast lancé en 2015, nous avons tenu les troisièmes réunions Webcast d’urologie. Ce programme consiste à proposer des thèmes en direct via Webex entre deux services d’urologies des deux rives de la méditerrané, l’Algérie et la France. C’est ainsi que le Pr Morgan ROUPRET de Paris, le Pr Rahmene AZZOUZI d'Angers, le Dr Veronique PHE de Paris, le Pr Gilles KARSENTY de Marseille et le Pr Stéphane DROUPY de Nîmes, ont animé ce programme. Durant 10 sessions, ces orateurs ont pu échanger leurs expériences avec plus de 220 urologues algériens et partager ainsi avec eux les techniques scientifiques les plus récentes. Je tiens aussi à vous préciser que la nouveauté pour l’année 2017 était l’élargissement de ce programme aux praticiens du secteur privé.
 
Quels sont selon vous les enjeux et les objectifs du Proctoring Assisté en urologie et le Webcast urologie ?
D’abord cela nous a permis de renforcer notre partenariat avec les staffs des services d’urologie, de réaffirmer notre position d’acteur privilégié dans la formation médicale continue et enfin de sensibiliser pour une prise en charge optimale de la vessie neurologique.
 
Quelles sont les activités de Pierre Fabre oncologie en Algérie ?
En Algérie, nos laboratoires ont une riche activité en oncologie. En plus de notre action d’information médicale que nous assurant pour les oncologues, nous menons une action directe, axée sur la formation médicale continue des professionnels de la santé, à travers leur prise en charge pour des cours de formation en cancérologie dans des grandes institutions internationales comme l’Institut Gustave Roussy. Aussi la mise à la disposition des KOLs d’une information spécialisée sur les progrès réalisés dans la recherche scientifique et thérapeutique, par le biais des inscriptions dans des revues scientifiques telles que la Lettre du cancérologue et la Lettre du sénologue et auprès des sociétés savantes de la spécialité comme l’ASCO membership à titre d’exemple. Par ailleurs, nous assurant l’accompagnement des sociétés savantes algériennes dans leur adhésion aux communautés internationales de lutte contre le cancer, la formation médicale continue et la mise à jour des connaissances scientifiques et médicales à travers les manifestations scientifiques internationales type ESMO et ASCO.
 
Quels sont vos projets dans le domaine de la dermatologie ?
Dans ce domaine nous avons lancé le projet Teen’act dont l'objectif est de soutenir les dermatologues algériens dans la prise en charge des patients adolescents souffrant d’acné sévère, en intégrant les aspects psychologiques, nutritionnels et hormonaux, en leur fournissant des informations pratiques, issues de l’expertise des spécialistes : Pr M. Tabti (pédopsychiatre), Pr Z. Sadi (gynécologue), Dr T. Naili (nutritionniste) et Pr A. Ammar-Khodja (dermatologue). Ce projet a démarré le 29 novembre 2017 à Alger, avec une première réunion qui a regroupé le board acné Algérie et les spécialistes en question, afin de déterminer les besoins et d’établir par la suite des recommandations destinées aux dermatologues. Ensuite, nous avons organisé des réunions régionales de dermatologues, le 5 avril 2018 nous avons tenu la réunion régionale ouest à Oran, suivie par celle du Centre tenue le 19 avril à d'Alger et tout récemment celle de l’Est tenue ce 10 mai à Constantine. Ces regroupent ont permis la participation des principaux dermatologues publics et privés de ces trois régions qui vraiment ont beaucoup apprécié cette approche multidisciplinaire et de prendre ainsi conscience de la complexité de la prise en charge de l’acné sévère de l’adolescent qui doit être globale. Je tiens aussi à vous préciser qu’à l’issue de ces réunions, des outils seront développés en tenant compte des recommandations de chaque spécialité pour les présenter aux dermatologues lors des visites face to face de nos visiteurs médicaux.
 
Le 7 Février 2018 Array BioPharma et Pierre Fabre ont annoncé les résultats de l’essai de Phase 3 COLUMBUS chez les patients atteints d’un mélanome BRAF-muté qui donne une survie globale de 33.6 mois avec encorafenib et binimetinib. Comptez-vous enregistrer ces médicaments en Algérie ?
Bien sûr. En prévision de l’enregistrement d’encorafenib et binimetinib, Pierre Fabre médicament Algérie a mis en place toute une stratégie pour préparer d’abord l’enregistrement de ces importantes molécules, Donc, on vient de lancer une large enquête nationale au niveau des différents services prenant en charge cette pathologie, qui sont surtout les services de dermatologie, d’oncologie, de chirurgie et d’anatomopathologie, relevant des différents établissements de santé du pays, on se basant sur les données du Plan national cancer et on faisant appel à des experts en études épidémiologiques ; ceci afin de présenter à nos professionnels de santé des données analysées, fiables et utiles pour la mise en place d’un consensus de conduite à tenir devant le mélanome métastatique. LPM
 
 
Entretien réalisé par Dr A. Salah Laouar
0 Commentaires
Le 10 juin 2018 par A.S.L.

Lire aussi...