Pierre Fabre obtient l’approbation européenne pour BRAFTOVI® (encorafenib) et MEKTOVI® (binimetinib) pour le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome avancé porteur d’une mutation BRAF

COLUMBUS-mélanome-métastatique
– BRAFTOVI® et MEKTOVI® font maintenant l’objet d’une autorisation de mise sur le marché délivrée par la Commission européenne et applicable dans les 28 états membres de l’Union européenne ainsi qu’en Islande, au Liechtenstein et en Norvège –
L’approbation de l’Union européenne s’appuie sur les résultats de l’essai de Phase 3 COLUMBUS, qui a montré une médiane de survie sans progression de 14,9 mois et une médiane de survie globale de 33,6 mois, comparativement au vemurafenib en monothérapie avec respectivement 7,3 mois et 16,9 mois.

Acné : les laboratoires Pierre Fabre Algérie poursuivent le développement du projet Teen’act

Tee'nact-pressemedicale.com

L'objectif du projet Teen’act initié par les laboratoire Pierre Fabre Algérie est de soutenir les dermatologues algériens dans la prise en charge des patients adolescents souffrant d’acné sévère, en intégrant les aspects psychologiques, nutritionnels et hormonal, en leur fournissant des informations pratiques, issues de l’expertise de 4 spécialistes : Pédopsychiatrie (Pr M. Tabti), gynécologie (Pr Z. Sadi), nutrition (Dr T. Naili) et dermatologie (Pr A. Ammar-Khodja) a déclaré Dr Babahamed Nawel Directrice Générale des laboratoires Pierre Fabre Algérie.

Affaire Lévothyrox, un pharmacologue met en doute la stabilité de la nouvelle formule

Lévothyrox nf

Le Dr Pierre-Alain VITTE, dans une interview accordée au site lesjours.fr, met en doute la stabilité de la nouvelle formule du Lévothyrox, ce qui expliquerait selon lui ‘’la plupart des effets secondaires dont se plaignent de nombreux patients’’. Pour appuyer son propos, il dénonce le choix de l'acide citrique comme excipient et met en avant des méthodes de fabrication trop complexes pour un principe actif particulièrement fragile. Il pointe également du doigt les multiples biais dont souffre l'étude de bioéquivalence qui a permis la mise sur le marché de la nouvelle formule. LPM

Lévothyrox : le rapport de l'ANSM dédouane la nouvelle formule des effets secondaires qui lui sont imputés

Siège de l'ANSM-France-www.pressemedicale.com
France- L'Agence national de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de publier le rapport intermédiaire de pharmacovigilance portant sur l'analyse des cas d'effets secondaires déclarés suite à la prise du Lévothyrox dans sa nouvelle formulation. Beaucoup de patients ont mis en cause le nouveau médicament commercialisé par les laboratoires MERCK, mais le rapport de l’ANSM, disponible sur son site Internet, dédouane clairement cette nouvelle formule du Lévothyrox et ses excipients des effets secondaires qui lui sont imputés.