Les urgences dites-vous ?

Pr Abid Larbi la-pressemedicale.com

L’urgence en matière de santé est généralement définie comme «Un phénomène qui survient de façon brutale et inattendue, qui surprend et inquiète – à tort ou à raison – l’intéressé et/ou son entourage». Pr Larbi Abid, chef de service de chirurgie, Hôptil de Bouloghine

L’utilisation des gants à l’hôpital : Les pouvoirs publics ne devraient-ils pas laisser libre cour à la concurrence ?

Gants chirurgicaux-www.pressemedicale.com
Les gants du chirurgien, en plus de leurs fonctions aseptiques, doivent assurer également une isolation électrique du chirurgien par rapport aux parties métalliques conductrices.
Qu’en est-il de la législation algérienne ?
Le chirurgien algérien doit-il accepter de travailler avec des gants malgré leurs imperfections au seul fait qu’il s’agit d’un fabricant national ?
Ou les pouvoirs publics ne devraient-ils pas laisser libre cour à la concurrence (même si celle-ci ne devrait être qu’entre fournisseurs nationaux) afin d’obliger les fabricants à améliorer leur produits ?
Par le Pr. L. Abid

La formation en chirurgie générale en 2018

Pr ABID Larbi-www.pressemedicale.com

Lors de la Conférence Nationale des Universités, qui s’est tenue le 27 juillet 2017 à la faculté de médecine d’Alger, nous avons eu de la part du ministre de l’Enseignement Supérieur (MESRS) et du secrétaire général du même ministère, les grandes orientations sur la réforme des études médicales de graduation. Mais qu’en est-il du cursus de résidanat et en particulier du résidanat de chirurgie générale ?

A l’heure actuelle, il faut reconnaitre :
Qu’il y a pléthore de résidents de chirurgie en formation,
Qu’il y a une féminisation croissante de la chirurgie, comme pour la médecine en générale,
Qu’il y a absence d’un encadrement de la formation théorique,
Qu’il y a une inégale valeur pédagogique des services formateurs,
Qu’il y a nécessité de mettre en conformité la formation des résidents de l’Est, du Centre et de l’Ouest, vu que le DEMS est national.

Je ne me reconnaîtrais jamais dans une corporation dont la seule démonstration de « force » aura été de s’être unie un jour …dans le déshonneur

Dr IDDIR Mohamed, EPH Zeralda-www.pressemedicale.com
Une jeune gynécologue connait depuis de longues semaines les affres de la privation de la liberté en même temps que de la compagnie des êtres chers. Lors de son procès, qui n’a pas encore rendu son verdict, elle avait l’air hagard des personnes accablées par un grand malheur. Et c’est assurément un grand malheur dont elle est la victime.

LA RELATION DE SOIN EN PERIL

Docteur Iddir www.pressemedicale.com

On apprend aux étudiants en médecine, entre autres choses, à se méfier des manifestations du contretransfert, en particulier négatif, susceptibles d’interférer négativement et de manière inconsciente avec notre travail de soignant. Ça peut être les réactions d’irritation voire d’hostilité envers un patient particulièrement exaspérant de par son comportement voire agressif. Mais ça peut être plus subtil, comme lorsque le système de valeurs du patient est en inadéquation avec celui du soignant.