Évocation/ Pr Rachid Ghouadni

Par le Pr Laurier
 
 
Né le 10/02/1940 à Mascara, étudiant en médecine à Lyon puis à Alger, Rachid Ghouadni va poursuivre sa spécialisation en électroradiologie à la Faculté de médecine de Bordeaux (1965-1968).
Esprit curieux, il prépara en outre en 1968, un DEA de Sciences Biologiques et un certificat de médecine aéronautique puis en 1969, à l'ISTN de Saclay un certificat d'application médicale des radioéléments.
Il est nommé le 1er novembre 1969 à Alger assistant d'éléctroradiothérapie au Centre national de lutte contre le cancer.
En 1970, il installe le premier appareil de cobaltothérapie et change complètement les activités de radiothérapie du centre Pierre et Marie Curie.
En 1972, Rachid Ghouadni part pour deux ans à Stanford en Californie où il travaille chez Henry S. Kaplan. Il ramènera avec lui une vision nouvelle de son métier et n'aura de cesse de transformer le département de radiothérapie du centre Pierre et Marie Curie d'Alger.
Nommé Professeur et chef de service, il sera le grand architecte, l'entrepreneur, le chef de chantier d'un nouveau bâtiment de 3 étages sorti de terre en 1986 et qui abritera deux appareils de cobalthérapie, un accélérateur linéaire, un département de dosimètre, un service de curiethérapie et un service d'hospitalisation.
Rachid Ghouadni aura investi dans sa vie professionnelle toutes ses forces, son cœur, toute son âme. Son esprit curieux et universel lui aura permis de s'intéresser à tous les chapitres de la cancérologie, à toutes les techniques. Intelligent, astucieux, ouvert aux idées nouvelles, il a laissé aux générations futures un précieux outil de travail.

Lire aussi...