Acné sévère de l’adolescent : les spécialistes plaident pour une prise en charge globale

Acné sévère-teen'acte-pressemedicale

L’acné sévère de l’adolescent était l’objet d’une rencontre tenue ce jeudi 19 avril 2018 à Alger, qui rentre dans le cadre du projet Teen’act initié par les laboratoire Pierre Fabre Algérie. Différents spécialistes ont apporté un éclairage sur cette affection si commune et si complexe et surtout sur sa prise en charge qui doit qui doit se faire dans une approche multidisciplinaire.

Acné : les laboratoires Pierre Fabre Algérie poursuivent le développement du projet Teen’act

Tee'nact-pressemedicale.com

L'objectif du projet Teen’act initié par les laboratoire Pierre Fabre Algérie est de soutenir les dermatologues algériens dans la prise en charge des patients adolescents souffrant d’acné sévère, en intégrant les aspects psychologiques, nutritionnels et hormonal, en leur fournissant des informations pratiques, issues de l’expertise de 4 spécialistes : Pédopsychiatrie (Pr M. Tabti), gynécologie (Pr Z. Sadi), nutrition (Dr T. Naili) et dermatologie (Pr A. Ammar-Khodja) a déclaré Dr Babahamed Nawel Directrice Générale des laboratoires Pierre Fabre Algérie.

Je ne me reconnaîtrais jamais dans une corporation dont la seule démonstration de « force » aura été de s’être unie un jour …dans le déshonneur

Dr IDDIR Mohamed, EPH Zeralda-www.pressemedicale.com
Une jeune gynécologue connait depuis de longues semaines les affres de la privation de la liberté en même temps que de la compagnie des êtres chers. Lors de son procès, qui n’a pas encore rendu son verdict, elle avait l’air hagard des personnes accablées par un grand malheur. Et c’est assurément un grand malheur dont elle est la victime.

Le risque de fausse couche peut augmenter de 42% à cause du stress

grossesse et stress_www.pressemedicale.com

Les antécédents d'exposition au stress psychologique peuvent augmenter le risque de fausse couche jusqu'à 42%, affirme une récente étude publiée dans la revue Scientific Reports. Selon l'un des auteurs, le Dr Brenda Todd, professeur au Département de Psychologie de la City, University of London, « Cette analyse souligne la nécessité d'inclure dans les soins prénatals de routine une évaluation psychologique structurée au début de la grossesse. Notre travail a démontré une base potentielle pour des interventions nouvelles et efficaces dans ce domaine, car nous devons d'urgence identifier et traiter les facteurs psychologiques qui contribuent aux issues de grossesse indésirables. »