Les urgences dites-vous ?

Pr Abid Larbi la-pressemedicale.com

L’urgence en matière de santé est généralement définie comme «Un phénomène qui survient de façon brutale et inattendue, qui surprend et inquiète – à tort ou à raison – l’intéressé et/ou son entourage». Pr Larbi Abid, chef de service de chirurgie, Hôptil de Bouloghine

Le ministre de la Santé donne instruction pour la nomination des cadres universitaires à des postes de responsabilité

Ministre de la santé-Pr Mokhtar Hasbellaoui-Pressemedicale.com

Alger le 10 Juillet 2018- LPM. A l'issue des trois rencontres organisées avec les directeurs de la santé et de la population des 48 wilayas du pays, et sur la base d'un état des lieux faisant ressortir l'existence de plusieurs centaines de postes supérieurs occupés par des faisant fonction au niveau de l'encadrement de l'administration locale de la santé (DSP et établissements publics de santé) malgré l'existence d'un nombre important de cadres universitaires remplissant toutes les conditions pour être nommés à ces postes supérieurs, le Professeur Mokhtar Hasbellaoui, ministre de la santé, de la population et de la réforme hospitalière a donné instruction aux DSP et aux DG des CHU pour faire des propositions de nomination des cadres remplissant les conditions statutaires requises.

Algérie-CICR : Vers la mise en place d'un cadre de partenariat

msprh-www.pressemedicale

Alger 13 mars 2018- La mise en place d'un cadre de partenariat entre le secteur de la santé et le Comité International de la Croix Rouge (CICR) ont été au centre des discussions, ce mardi matin, au siège du ministère de la santé entre le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Professeur Mokhtar Hasbellaoui et la chef de délégation du CICR en Algérie Mme Catherine Gendre.

Algérie-OMS-UNICEF : Validation de l'élimination du tétanos maternel et néonatal en Algérie

Tétanos-Algérie-wwwpressemedicale.com

Alger le 25 février 2018 - la vérification de l'élimination du tétanos maternel et néo-natal (ETMN) en Algérie a été au centre des discussions ce dimanche 25 février au siège du ministère de la santé entre le Ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Professeur Mokhtar Hasbellaoui et les docteurs Ahmadu Yakubu et François Gasse responsables de l'équipe externe de validation de l'ETMN de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'UNICEF.

A propos du don d’organes à partir de donneurs décédés

Don d'organes en Algérie-www.pressemedicale.com.
El Moudjahid jeudi 09 novembre 2017 N°16205
La problématique relative au don d’organes devrait être résolue avec une multitude de mesures incitatives. En effet, le nouveau projet de loi sur la santé, présenté mardi dernier devant la commission des affaires sociales et de la santé de l’Assemblée populaire nationale (APN), prévoit, dans son article 378, l’élargissement du don d’organes à partir de donneurs décédés. Il faut dire que la question du prélèvement d’organes à partir des donneurs cadavériques a fait l’objet d’une longue et fastidieuse polémique entre partisans et opposants, notamment du point de vue religieux.