heart_failure-santé-pm

Le nombre de patients souffrant d'insuffisance cardiaque dans le monde a presque doublé, passant de 33,5 millions en 1990 à 64,3 millions en 2017. C'est le résultat d'une étude publiée hier (12 février 2021) dans le European Journal of Preventive Cardiology.1

L'étude a utilisé les données de la Global Burden of Disease Study pour examiner le fardeau et les causes de l'insuffisance cardiaque de 1990 à 2017 dans 195 pays et territoires. Le taux de prévalence normalisé selon l'âge a montré une lente tendance à la baisse, ce qui suggère que le vieillissement et la croissance de la population sont responsables de la majeure partie de l'augmentation de la prévalence.

«Notre étude remet en question l'opinion commune selon laquelle les maladies cardiaques sont entièrement sous contrôle», a déclaré l'auteur de cette étude le Dr Nicola Bragazzi, de l'Université York, Toronto, Canada.2  et qui ajoute que «Malgré les progrès et les réalisations, le fardeau mondial imposé par l'insuffisance cardiaque augmente considérablement.

Cette étude a révélé qu’i existe des différences majeures entre les régions du monde. Les chercheurs ont utilisé l'indice sociodémographique (IDS) pour classer les 195 pays et territoires en cinq groupes en fonction de l'état de développement : faible, bas-moyen, moyen, haut-moyen et élevé. Entre 1990 et 2017, le taux de prévalence standardisé selon l'âge de l'insuffisance cardiaque a diminué de 20,3% dans les pays à IDS élevé, mais a augmenté dans les pays à IDS faible, intermédiaire et intermédiaire.

Les auteurs ont déclaré que la prévalence croissante de l'insuffisance cardiaque dans les pays à faible, moyenne et moyenne IDS «est due à une poussée de facteurs de risque tels que l'hypertension, le diabète sucré, l'obésité, le tabagisme et d'autres modes de vie malsains».

Près de la moitié de l'augmentation mondiale du nombre de patients souffrant d'insuffisance cardiaque entre 1990 et 2017 s'est produite en Chine (29,9%) et en Inde (16,6%). Le Dr Bragazzi a déclaré : «Une interaction de facteurs tels que la croissance démographique, les comportements malsains, y compris le tabagisme, et la pollution de l'air sont des explications probables.»

Les symptômes de l'insuffisance cardiaque peuvent être affligeants. L'essoufflement, la fatigue et la rétention d'eau peuvent limiter la capacité des patients à marcher, à se tenir debout, à travailler ou à prendre soin d'eux-mêmes. L'étude a révélé que le nombre d'années vécues avec une incapacité due à une insuffisance cardiaque a doublé dans le monde depuis 1900, tandis que le taux normalisé selon l'âge est resté stable.

Il y avait des différences marquées dans le handicap selon la catégorie SDI. Une forte baisse du taux normalisé selon l'âge des années vécues avec une incapacité a été observée dans les pays à forte IDS - que les auteurs attribuent à une meilleure prévention et un meilleur traitement de l'insuffisance cardiaque. Après une hausse initiale dans les pays à IDS moyenne et élevée, les taux ont commencé à baisser en 2010. Mais le taux s'est continuellement détérioré dans les pays IDS faibles et moyens.

Les auteurs ont déclaré : «Dans les pays à revenu faible et intermédiaire, le respect des comportements sains, notamment une alimentation saine, l'activité physique et l'abandon du tabac, était plutôt faible.» Ils ont ajouté que quatre médicaments cardiovasculaires de base (aspirine, bêtabloquants, inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine et statines) étaient généralement indisponibles ou inabordables pour de nombreuses populations des pays à revenu faible et intermédiaire. «Des stratégies plus ciblées visant à modifier plusieurs facteurs de risque et à améliorer la disponibilité et l'accessibilité des soins médicaux pour l'insuffisance cardiaque sont nécessaires de toute urgence pour ces pays», ont déclaré les auteurs.

La cardiopathie ischémique, la cardiopathie hypertensive et la brocho pneumopathie chronique obstructive (BPCO) étaient les trois principales causes d'insuffisance cardiaque, représentant près des trois quarts des taux de prévalence normalisés selon l'âge. Il y avait des différences régionales - par exemple, la BPCO était une cause majeure d'insuffisance cardiaque en Asie du Sud et en Asie de l'Est, où le tabagisme et la pollution de l'air contribuent.

Selon le Dr Bragazzi : «L'insuffisance cardiaque est un problème de santé publique mondial. Les personnels de santé publique et les décideurs peuvent utiliser les données fournies dans cette étude pour concevoir des interventions visant à prévenir et à gérer l'insuffisance cardiaque dans leur pays. En outre, des campagnes éducatives sont nécessaires pour sensibiliser davantage à l'importance d'adopter des modes de vie sains. » LPM.

Références
1Bragazzi NL, Zhong W, Shu J, et al. Burden of heart failure and underlying causes in 195 countries and territories from 1990 to 2017. Eur J Prev Cardiol. 2021. doi:10.1093/eurjpc/zwaa147.
Link will go live on publication:
https://academic.oup.com/eurjpc/article-lookup/doi/10.1093/eurjpc/zwaa147
2Dr. Bragazzi is also affiliated with the University of Genoa, Italy, and the Department of General Medicine, Xiangya Hospital, Central South University, Changsha, China.
IDS
Air
HTA
0 Commentaires
Le 13 fév 2021 par A.S.L.

Lire aussi...