nov_corornav-lpm

Le Royaume-Uni a confirmé l’apparition d'une nouvelle souche du coronavirus caractérisée par une forte contagiosité qui inquiète les scientifiques, mais les vaccins mis au point restent efficaces, selon les affirmations des experts de l'Union européenne.

Cette mutation du a entraîné une quasi mise sous quarantaine du Royaume-Uni et de nombreux pays lui ayant temporairement fermé leurs frontières.

Cette nouvelle forme du virus, qui compte 23 changements, a été divulguée lundi 14 décembre par le ministre de la Santé Matt Hancock aux députés. Il s'agit d'une souche, identifiée chez plus de 1000 personnes principalement dans le sud de l'Angleterre, a indiqué Matt Hancock. Selon toute vraisemblance, l’apparition de cette souche remonte à mi-septembre à Londres ou dans le Kent (sud-est), et était responsable de 62% des contaminations enregistrées à Londres en décembre et de 43% dans le sud-est, bien plus qu'à la mi-novembre.

La nouvelle souche porte notamment une mutation, nommée N501Y, dans la protéine de la "spicule" du coronavirus, la pointe qui se trouve à sa surface et lui permet de s'attacher aux cellules humaines pour les pénétrer.

Selon le conseiller scientifique du gouvernement britannique, Patrick Vallance, cette variante contient 23 changements par rapport au virus bien connu des chercheurs. Il s'agit d'un "nombre inhabituellement grand", beaucoup étant "associés aux changements dans la protéine que le virus fabrique" et "à la manière dont le virus se lie aux cellules ou les pénètre", précise-t-il. Par ailleurs,

Patrick Vallance indique que cette nouvelle variante "se propage rapidement", et devient aussi la forme "dominante", ayant entraîné "une très forte hausse" des hospitalisations en décembre. Pour sa part, le médecin-chef de l'Angleterre, Chris Whitty, précise que "rien n'indique pour le moment que cette nouvelle souche cause un taux de mortalité plus élevé ou qu'elle affecte les vaccins et les traitements, mais des travaux urgents sont en cours pour confirmer cela".

Devant cette nouvelle donne dans l’évolution de la pandémie du Sars-Cov-2 et l’inquiétude qu’elle générée une question cruciale se pose : les vaccins récemment mis au point restent-ils efficaces contre cette nouvelle souche ? La réponse est oui selon les experts de l’UE. En effet, une réunion entre experts des pays de l'Union européenne, à laquelle ont notamment participé des représentants de l'autorité allemande de veille sanitaire (RKI), a eu lieu dans la journée de dimanche pour répondre à cette question : selon le ministre de la Santé Jens Spahn, la mutation "n'a pas d'impact sur les vaccins" qui restent "tout aussi efficaces". Il faisait notamment référence au vaccin des laboratoires Pfizer/BioNTech, déjà utilisé dans plusieurs pays dans le monde et qui a reçu ce lundi après-midi l'agrément de l'Agence européenne des médicaments (AEM). Par ailleurs, l’AEM qui a souligné aussi par la voix de sa directrice générale qu'"aucune preuve" ne permettait d'affirmer que le vaccin ne protégeait pas contre cette nouvelle variante. Synthèse LR.LPM

0 Commentaires
Le 21 déc 2020 par A.S.L.

Lire aussi...