test - covid 19- rapide

Ce nouveau test permet de diminuer la pression sur les laboratoires de ville et s’intègre aux dispositifs de diagnostics des collectivités ou des entreprises permettant d’identifier et d’isoler immédiatement une personne infectée.

- Son prélèvement nasal est moins invasif que le prélèvement nasopharyngé des tests PCR classiques.

- Le résultat est lu au moyen d’un pack facilement transportable dans tout type d’environnement, même isolé.

- Le test est remboursé par l’assurance maladie (France).

Certifié CNR (Centre national de référence), le test est également référencé par le ministère des Solidarités et de la Santé sur sa plateforme Covid-19 (BEC SARS-CoV-2 RT-LAMP kit for human samples)

La fiabilité du test BEC basé sur la technologie RT-LAMP enregistre, selon le rapport publié par le CNR des virus des infections respiratoires à Lyon, « des performances similaires à la technique de référence » RT — PCR.

Conformément à la méthode recommandée par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) et la HAS (Haute Autorité de Santé), le test BEC vise deux gènes du SARS-CoV-2 et intègre un contrôle positif pour valider la bonne exécution du processus, du geste de prélèvement à l’obtention du résultat.

À PROPOS DU TEST BEC-SARS-CoV-2 for humans

Ce test diagnostique « de terrain », utilise la technologie RT-LAMP qui offre une sensibilité équivalente à la RT-PCR pour la détection de l’ARN viral du SARS-CoV-2. La RT-LAMP est une méthode d’amplification qui, contrairement à la RT-PCR traditionnelle, ne nécessite pas de cycles de températures pour amplifier ARN. Les avantages de cette technique sont sa rapidité, sa simplicité d’utilisation et sa robustesse. Parmi les différentes méthodes d’amplification isotherme existantes, l’amplification LAMP est particulièrement mise en avant ces dernières années. A titre d’exemple, l'OMS a recommandé son utilisation pour le diagnostic de la tuberculose. En termes de robustesse et performance, le test répond aux recommandations de la Haute Autorité de Santé. Il comprend deux cibles virales pour une meilleure spécificité, et, un contrôle positif endogène pour s’assurer de la qualité du geste de prélèvement ainsi que du bon fonctionnement du test et de l’appareil, limitant ainsi les faux négatifs.

0 Commentaires
Le 25 nov 2020 par A.S.L.

Lire aussi...