Quatre grandes organisations cardiovasculaires appellent à une action urgente pour réduire la pollution atmosphérique

pollution_atmospherique_Sante-pm

Genève (28 janvier 2021) - La pollution de l'air est un facteur de risque majeur de maladies cardiovasculaires et un contributeur majeur à la charge mondiale de morbidité. L'exposition à long terme à la pollution atmosphérique a également été liée à un risque accru de décès par COVID-19. Cette dangereuse «triple menace» de pollution de l'air, de COVID-19 et de maladies cardiovasculaires doit être prise au sérieux, préviennent les principales autorités sanitaires.

Vaccination non obligatoire contre le coronavirus (SRAS Cov-2)

benbouzid-ministre.jpg

Alger- Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH), Professeur Abderrahmane Benbouzid, a fait savoir que le vaccin contre le SARS Cov-2 "n’est pas obligatoire, mais il sera accessible à tout Algérien qui souhaite se faire vacciner", M. Benbouzid a indiqué que la vaccination concernera, en priorité, les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes âgées.

Le sucre, facteur de risque du cancer du sein

cancer du sein_.jpg

L’étude française NUTRINET santé, montre que parmi les particpants en ligne à cette étude qui consommaient une forte proportion d’aliment à index glycémique moyen ou élevé, avaient un sur-risque de développer un cancer du sein (HR 1,48 ; IC95% [1,18-1,86], p=0.0002). A l’inverse, une faible consommation d’aliments à fort index glycémique protégeait du cancer du sein (HR 0,74 ; IC95% [0,59-0,92], p=0,02).

Protocole de la prise en charge des plaies du pied diabétique

Les lésions du pied diabétique constituent un sérieux problème de santé publique. La prise en charge des plaies du pied diabétique passe par une grande accessibilité des malades diabétiques aux soins, une formation médicale et paramédicale adéquate, une politique de santé volontaire et efficace, des équipes multidisciplinaires et des centres spécialisés. Le but de notre travail est de souligner les progrès qui ont été réalisés dans la prise en charge du pied diabétique, notamment par des protocoles de soins et d’apporter une mise point sur la prévention au sein d’une approche multidisciplinaire, permettant ainsi d’améliorer le pronostic vital et d’éviter un handicap majeur.

A propos du don d’organes à partir de donneurs décédés

Don d'organes en Algérie-www.pressemedicale.com.
El Moudjahid jeudi 09 novembre 2017 N°16205
La problématique relative au don d’organes devrait être résolue avec une multitude de mesures incitatives. En effet, le nouveau projet de loi sur la santé, présenté mardi dernier devant la commission des affaires sociales et de la santé de l’Assemblée populaire nationale (APN), prévoit, dans son article 378, l’élargissement du don d’organes à partir de donneurs décédés. Il faut dire que la question du prélèvement d’organes à partir des donneurs cadavériques a fait l’objet d’une longue et fastidieuse polémique entre partisans et opposants, notamment du point de vue religieux.